21 octobre, 2017

M. Cent Tilleuls

Avenue Louis Barrault, Aulnay sous, un matin cette semaine

A un copain blogueur, dont le carnet est tombé en 404 dernièrement j'ai dit un jour :
- même si j'ai plus grand choses à dire, je ne ferme pas mon blog, c'est un sloop de combat.
- non impossible de le saborder. je le garde pour envoyer une bordée de boulets ramés si ça vire au grain.
Ben voila le temps se couvre.
Samedi et dimanche dernier j'ai un peu tracté à l'entrée de la fête de l'arbre.
C'est une première pour moi, il était temps non ? me voila dépucelé.
La cause ? Sauver nos vingt tilleuls plus que centenaires de la place jean-claude Abrioux-Ex-Camélinat.





Un projet béton de plus encore inconnu de beaucoup. Un parking souterrain. On se croirait en pleine conception urbanistique des années 80. On rase les arbres et on fait un deux niveaux pour que les collégiens puissent se rouler des pelles et plus si affinités, voire bédave kiltran à 80 mètres du commissariat. 
Un projet aussi raté que notre si lourd boulet de pont de la croix blanche. 
J'ai bien aimé tracter. 
Parler avec les gens. c'était une première. 
Ceux qui ne savent pas, ceux,nombreux,qui s'offusquent et surtout avec ceux contre. Il y a les softs, 
- chouette un parking
Mais surtout ceux qui ont des arguments à méthode Coué genre :
- On va en replanter d'autres des touts jeunes et plus beaux.
Ceux la leur temps n'est pas à la moitié du leurs, aux arbres, et ils sont déjà plus sûrement perdus.
Mais je me suis ramassé un champion. Un kaiser de la Holzzunge, un prince du nawak.
Nous le nommerons M. Cent tilleuls ou M. Sans Tilleuls, suivant votre vision de l'orthographe.
Ce beau merle m'a soutenu mordicus , après force trilles, qu'ILS en replanteraient cent.
- cent pitain, sourire de flibustier, et ILS comptent les planter ou ?
Il est parti.
Celui la de cador de la servilité, rien qu'avec ma note il va avoir de la promotion. A moins qu'il l'ai déjà touché son écharpe, prendre les gens pour des cons c'est un critère de selection chez 'ces gens la'. Mais a yé ! je dérape hors sujet. j'adore cette chanson de Stromae Brel. Mais ça date, hein , de l'époque ou je traînais sur cette place en culotte courte.
Et surtout rester sur une file, hein. C'est beau l'atavisme des moutons politiques.
l'excuse du lâche, quand dans on est dans un groupe POLITIQUE,on est solidaire, hein !
Voila. 
Tournante place JCA . ça pète grave.
J'ai trouvé une autre place ce matin d'automne silencieux ou il y a encore , pour quelques temps, des arbres. je vous donne pas son nom. ni sa géoloc.


ils nous traquent, on va causer radio Londres.
Ami si tu tombes un ami sort de l'ombre à ta place
allez on finit en chanson, puisque le silence est obligatoire et d'or en 93600



Et comme vous aimez je vous en remet une dose, j'adore les bondieuseries. c'est assez disruptif.


13 octobre, 2017

Point presse.

En fait si, il y a eu un truc bien avec cette grève des blogs 93600,c'est qu'elle m'oblige à écrire au bout de deux jours, pour pousser la note précédente.
Comme le disait en off dernièrement un collègue,lui qui publie régulièrement, je suis un blogueur guère prolixe. Il m'arrive même de répondre aux commentaires que deux semaines après. Comme un troll de son site.
Mais comme le disait un copain, ou une copine, je sais plus. on peut écrire sur n'importe quel sujet. 
je vais donc faire une liste de liens sur les gens de ma blogroll, ceux qui m'amène du monde par ici. Comme au temps du hit-parade du wikio, un truc qui sert à rien. Pour les curieux qui passent voir si je perd pas du poids, ou qu'ayant pété un fusible, je mange végan .
Surtout vérifier que je lis encore des trucs politiques qui tiennent le pavé.
Au final ce que je sais, c'est qu'il ne faut pas se prendre pour la queue d'une poire, et puisque je conseille, quand même garder un œil sur les gazelles
C'est comme les pâtisseries. on a plus le droit, mais c'est drôlement joli.
Me tourner vers l'avenir ? c'est ou ça ? passer du Monarque à l’androïde ? mais les âneries des tronches de premiers de la classe, rillettes sous les bras, comme aurait dit Coluche, ne m'amusent même plus.
ils sont tellement prévisibles et minuscules.
Je reste en ce début d'automne à contempler le réchauffement climatique, avec une grande question. Vais je rentrer mes géraniums cet hiver ? Je fais un peu de vélo et quand le soleil étire mon ombre le long du canal, je m’arrête prendre ma photo de tête de gondole et finalement finis par rêver de la-bas. 
Quant à mon dernier billet , il est anti-daté et voila deux fois que je rallonge la date d'un an.
Pensez vous que les blogs existeront encore ? ou ça va tomber en 404 ?
hein la tribu ?
Pas sûr en tout cas dans mon coin, vu comment ils sont scalpés par les professionnels du liberticide. Les spécialistes de l'inauguration de bacs à sable. 
Mais c'est pas le plus grave non ? tiens dans les news fraiches, je kiffe toujours ce phraseur.






11 octobre, 2017

STOP AU HARCÈLEMENT JUDICIAIRE












STOP AU HARCÈLEMENT JUDICIAIRE

Pour protester contre les nombreuses poursuites judiciaires engagées par notre maire, MonAulnay.com , Aulnaycap, Aulnay Libre, Ecume de mes jours et le blog de Jérome Charré ont décidé de fermer leur blog pendant 2 jours à partir du 11 octobre.

La libre circulation de l’information et des idées est au cœur de la notion même de démocratie et elle est indispensable au bon respect des droits de l’homme.
Le « Préambule » de la « Charte de Munich » adoptée en 1971 par des représentants des fédérations de journalistes de la Communauté européenne, de Suisse et d’Autriche, ainsi que de diverses organisations internationales de journalistes, s’ouvre sur la proclamation suivante : « Le droit à l’information, à la libre expression et à la libre critique, ainsi qu’à la diversité des opinions est une liberté fondamentale de tout être humain.  »

Poursuivre des blogueurs locaux pour avoir transmis un communiqué de presse marque dans notre ville une volonté de museler de débat d’idées dans les réseaux sociaux.

Nous appelons tous les citoyens à défendre le droit à l’information dans notre ville.

Nous laissons les commentaires possibles.

05 octobre, 2017

Aulnay est mon environnement

 En fait du plus loin que je me souvienne, de mes premiers pas rue Anatole france, jusqu'a mes dernières vadrouilles au Sausset, Aulnay est mon environnement.
C'est con a dire non ? pis je l'ai assez ressassé ici.
Alors, voila. Dépité par le grand n'importe quoi de la politique municipale depuis trois ans je me tenais coi dans mon coin à les regarder tout bousiller ces amateurs... de promoteurs.
Mais la mort annoncée des arbres de la place jean-Claude Abrioux à été la cagade de trop.
j'ai donc décidé, effort important pour ma pomme d’asocial, de m'inscrire dans la seule association qui, pour moi, fournit un travail remarquable sur le coin.
Aulnay Environnement.
Comme je suis curieux, en suivant j'ai donc participé à une réunion ou était invité cette nouvelle association du nord 'la révolution est en marche' et son volubile et déterminé représentant, M. Traoré.
Que voulez vous, qu'en j'entends le mot Révolution, je pense forcément aux... Beatles et je veux savoir de quoi il retourne. -smiley-
Ce fut une soirée forte enrichissante en enseignements pour les deux cotés de la ville ;.)
Si vous n'avez pas lu le compte rendu ailleurs, je vous le livre ci-dessous. 
Aulnay, 5 octobre 2017

Mardi 3 octobre 2017, Aulnay Environnement, par son bureau et quelques adhérents, a reçu Hadama Traoré, représentant de « La Révolution est en marche ».

D’aucuns reprochent à Aulnay Environnement de ne s’intéresser qu’au sud de la commune. Ce reproche est infondé, la contribution de l’association au débat sur le PLU devrait avoir assez montré que notre réflexion porte sur l’ensemble du territoire. Nous avons aussi cherché ces derniers temps à mobiliser la population aussi bien sur l’avenir du Centre Nautique que sur celui du Club Canin, qui à notre connaissance n’ont jamais étés situés dans les quartiers sud.
Il reste que notre association est née dans le sud il y a une trentaine d’années et qu’elle ne possède que peu de relais dans le Vieux pays et aucun dans les quartiers nord. Or c’est dans ces quartiers qu’est apparu récemment un nouvel acteur de la vie démocratique, le mouvement « La Révolution est en marche ». Un certain nombre de ses axes d’action correspond à nos préoccupations, entre autres la mobilisation autour de l’avenir du Galion. En effet, dans sa défense du paysage urbain, Aulnay Environnement ne peut dissocier le bâti de ceux qui l’habitent, et lutte pour que l’avis des personnes soit pris en compte chaque fois qu’un aménagement est mis à l’étude, de sorte qu’elles soient véritablement associées à la conception du projet. La disparition du Galion signifie la fin d’un bien commun et d’une mémoire commune aux habitants du quartier, et la mise en péril d’un centre de danse qui est le cœur battant de cet espace, un pôle fédérateur. Le faire éclater en change profondément la fonction et affaiblit son rayonnement. Ce n’est évidemment pas ce que souhaitent les habitants. On doit prendre cela en compte. Il en est de même pour la nouvelle localisation du marché ou l’ouverture programmée d’une voie de circulation coupant le parc Ballanger.

C’est pour mieux connaître ces problèmes que le bureau d’Aulnay Environnement a reçu Hadama Traoré. Avec lui, nous prolongerons cette rencontre jeudi prochain 12 octobre par une déambulation dans la Rose des vents à la rencontre des autres militants associatifs, et nous invitons tous nos adhérents à nous rejoindre. (RV à 10h à l’entrée du Galion).

Cette démarche correspond au souci d’Aulnay Environnement de se rapprocher de tous ceux qui s’engagent dans un mouvement citoyen, où les personnes travaillent à l’intérêt général. Cela passe évidemment par la liberté d’expression. A ce propos l’association s’inquiète de la fragilisation des blogs en raison de la répétition des poursuites judiciaires financées par les finances communales contre les blogs aulnaysiens qui n’ont d’autres ressources que celles de leurs animateurs. Sans ces blogs, la voix d’Aulnay Environnement serait encore moins audible. Tant que le bulletin municipal ne sera pas ouvert à des associations indépendantes, que les Conseils de quartiers resteront des réunions d’information technique, les blogs seront le seul canal du débat démocratique.

Nous aimerions que nos édiles acceptent mieux les aléas de la contestation, et prouvent que ce qui est caché derrière le slogan de campagne « Aulnay respectueuse » n’est pas « Aulnay silencieuse ».


26 septembre, 2017

le 'Spécialiste' . . . de SON image


J'avais décidé, il y a un moment  déjà, de ne plus me mêler ici de commenter la conduite des affaires dans notre jolie (pour combien de temps !) ville d'Aulnay-sous-bois.Mais voila,j'ai beau dire fontaine je ne boirai plus de ton eau, aujourd'hui, la coupe est pleine.

Le blog d'Aulnay Autrement ténu par un voisin de RERB,  avec qui j'adore papoter et sourire après une longue journée de travail,c'est fait clouer le bec par des demandes de protections fonctionnelles, à qui mieux mieux érigées en leitmotiv, avec nos impôts par cette équipe Municipale ou plutôt par son capitaine.
Ce chef éminent spécialiste de la sécurité,  est plutôt un homme de l'art de la protection de SON image.
Un coutumier de la communication sous toutes ses formes, enfin pour lui, pour les gens qui osent s'opposer, comme ce blogueur, la menace judiciaire est sa seule vision du pluralisme et de la liberté d'expression, à ce. Notable.
Vous me direz, il n'est pas le seul et désormais nombre de politiques assomment par ces moyens financiers. Pourquoi, à votre avis veulent-ils tous verrouiller internet ?

Tiens, la sécurité en 93600, parlons en.
Ces derniers jours sont encore la preuve que la politique municipale menée à grand frais, depuis l'arrivée de ce coutumier du sujet, au détriment de beaucoup d'autres services municipaux est un fiasco total.
Les statistiques d'oxygène endorment peut être les mamys dans leurs clubs de cartes, mais tout le monde, un peu sensé par ici, se rend bien compte de l'inutilité de ces mesures.
Que va-t-il faire ? s’enferrer, dépenser plus d'argent, encore ? Appelez au secours l'état ?
je ne ferai pas de commentaires. les gens ont votés pour une pointure.
ils l'ont.

Mais qu'une famille en deuil mette plusieurs jours pour pouvoir enregistrer sa plainte contre X interpelle le papa que je suis.

Mais reprenons donc plutôt sur la com de cet édile si opposé à la liberté d'expression.

Il y a peu, quand j'ai lu l'article pleine page de vingt minutes, je me suis d'abord dit ce maire, c'est un as de la communication. 
Des tas de villes sont équipées de signalétiques équivalentes depuis des années et leurs magistrats respectifs n'en ont pas fait, à ma connaissance un tel battage. ils faut dire que les personnages sont plus grands, visibles et réalistes.
Je sais, le débat divise le bateau. Le bosco trouve les bandes réfléchissantes visibles la nuit, moi je trouve leurs tailles bien trop réduite.
Et en plein jour , hum bonne pioche si vous les apercevez.

Nous verrons si cette action, puisque c'en est une, elles ne sont pas si fréquentes concernant la prévention { il faut donc s'en féliciter } à un impact sur le champignon de nos toujours plus nombreux chauffards.
A quand d'ailleurs une innovation,{roOOOh le gros mot} par exemple tout Aulnay en zone 30 ? Hum ?
Ah ! oui. En entre filet sur cette même page un autre article sur Aulnay concerne le terrible fait divers sur le décès de ce jeune homme. Il y a, d'ailleurs, comme une vraie erreur dans le titre.
Je me suis déjà exprimé en italique plus haut sur ce douloureux sujet.

Je sais , ma prose est un peu décousue.
Bon c'est une note sans vraiment de fil, non ?
...
Laurent lâche l'affaire de son blog, et les anciens blogueurs qui sont dans cette équipe municipale peuvent manger leurs chapeaux de HONTE en se glorifiant de  FAIRE de la politique.
Moi, je ne tiens pas à laisser de friche et puis ça fera contrepoids aux choc des photos d'un certain blog de grenouilles locales, qui croassent à tout va. Blog qui lui ne fermera pas lui, et dont le mot décence est inconnu du vocabulaire.

Bon on change pas les habitudes on finit par la musique de la semaine,  basique non ?

 



17 septembre, 2017

Aulnay ton patrimoine fout le camp

Hauē Imperātor, moritūrī tē salūtant!
C’est ce que je me suis dit en allant le fameux jour consacré à ce terme de patrimoine sur la place Jean-Claude Abrioux - Camélinat.
il y avait là, la manifestation consacrée à la défense de ce bout d’histoire, cette ‘place du tertre Aulnaysienne’ et ses tilleuls centenaires.


Tout fout le camp avec cette équipe municipale.Rien ne nous sera épargné.
comme je me suis déjà exprimé la veille, et que je suis un GROS fainéant je vous remet le commentaire que j’ai mis sur le blog pro municipalité vendredi

05 septembre, 2017

la lutte du spad


Un moment que j'avais pas acheté un canard. Bon deux euros soixante-dix j'ai tiqué, je vais pas l'acheter tout les jours, hein.
Mais les articles étaient intéressants. Ils m'ont rassuré, en fait. Je ne suis donc pas le seul à envisager la ville de demain en expurgeant,tant que faire ce peut, ce pollueur égoïste, l'automobiliste seul entre ses quatre roues.
Et que les lobbies d'arriérés qui rêvent de toujours plus d'autoroutes urbaines soient recadrés pleines pages m'a  assez réconforté.
La ville de demain ne viendra pas de leurs solutions obsolètes, éculées. 
Mince j'ai perdu le n.


Par ailleurs, j'apprécie que les crypto-cyclistes donnent de la voix sur les réseaux sociaux. Je me surprend à relayer leur messages. À ma décharge ce n'est pas d'hier que je glorifie la petite reine et puis la mauvaise foi des encroûtés opposants m'exaspère, à force. 
On étouffe avec leur diesel. Vous en claquerez mes lapins.
Par contre je trouve, pour rouler pas mal sur paname, que ces cyclistes ont pour quelques uns perdu le fair-play vis à vis des piétons.
Mais je suis peut être trop vieux jeu.
Et en retour les automobilistes n'ont jamais été des gentlemens à voir le nombre de vidéo de gcum et de dangers public, qu'on trouve sur youtube.


Même dans ma banlieue rétrograde, le nombre de vélos en circulation a considérablement augmenté.On peut pourtant pas dire qu'ici l'infrastructure routière soit en avance, elle recule même, à Aulnay. une des premieres mesures de cette municipalité fut la destruction d'une tentative de circulation douce, le chaussidou.
Même le passage clouté pour les enfants qui se rendent aux collège par cette avenue à disparu. Les piétons, quels piétons ?
En tous cas depuis nada, peau d'chi, que dalle.
Ha si !  ouvrir en 2017 le parking véligo en attente depuis 2014

Ou bousiller des tilleuls centenaires sur une place de charme pour faire un parking souterrain payant.
Un parking souterrain. vous captez le level !
Bon puisque je milite spad, je vous laisse ce questionnaire sur le vélo dans votre ville. J'ai déjà donné mon avis, je vous laisse mettre le votre.Vous pouvez toujours le troller, ils savent calculer les faux nez.
Et ne perdons pas de vue le but de cette lutte,car c'en est une, un air plus sain pour nos enfants,ah !  au fait bonne rentrée...










30 août, 2017

la claque.

Je sais pas vous, mais bibi quand il se tape le gros doigt de pied dans un angle de meuble, ou qu'il se mange la bôme en se relevant trop rapidement et bien il rend œil pour œil.
{Wesh, je jaspine à la troisième personne. il paraît que ça déstresse, j'ai lu ça dans le magazine chébran de mes tinettes}
Action, hop, réaction.
Je tape en retour direct sans évaluer les dégâts. 
Même si un meuble ne sent rien,qu'une bôme est habitué aux flip back,et que ma main ou mon pied reste bleui pendant quelques jours.
Bref pour le blog c'est pareil. J'étais là sur un réseau social décentralisé à me demander si j'irai pas cette année à la fête de l'humanité voir l'iguane. On a des atomes en commun depuis que j'ai esgourdé raw power.
Sauf que pour ma pomme j'ai perdu (jamais eu ?) mes tablettes de chocolat.
Bref,manger des frites à la mayo, prendre deux trois photos et regarder les gens du vingt et une unième siècle.
Du coup, évidemment, connerie, j'ai calculé depuis combien de temps j'y avais pas mis les pieds à ct'e fête.
Je pense être le genre de veinard qui n'a pas trop ramassé pour son grand âge,ou je me rend pas bien compte, plutôt.
Sûrement les bienfaits de la petite reine. Hein les culd'jatte d'automobilistes. Mais ne stigmatisons pas les autos.
Donc je me suis dit voyons les Who à la Courneuve, disons 3 décennies, presque quatre non ?
Alors j'ai rebouclé sur Youtube.
Boum 🍃
Summertime blues. 
Neuf septembre soixante douze.
Pétard quarante cinq piges.
Le coup de bambou a été aussi violent qu'inattendu. J'ai réalisé pourquoi les escaliers m’essouffle.
Alors, pour taper en retour, je me suis dit fait en une note, non ?
La dernière ?
ça drachait dur. Mais c'est souvent le cas non à l'Huma non ?
Il y avait petit Claude, Daniel, Momo je sais plus. En fait j'ai un peu oublié. Cela me chagrine. Je me rappelle des barrières, du SON, des kro en vracs et de la marque des étoiles sur le papier rose. J'étais un peu perché à l'époque. J'ai l'habitude de blaguer en disant que les extraterrestres m'ont enlever pour des expériences. je vous laisse deviner lesquelles.
On en est pas loin certainement.
Où la la mais cette distance. ce fossé spatio-temporel !
Grosse bosse.
Oui, no cure for the summertime blues je vais faire le chemin à l'envers et allez voir l'iguane.
Je serai pas dispo dans quarante cinq ans, d'façon, les extraterrestres, tout ça 😂...

12 août, 2017

ScareCrow

Ce Blog s'est tarit, je trouve
À peine une note par mois. Et encore, avec du mal. L'épouvantail est bien silencieux désormais. C'est pas que l'on manquent d'oiseaux de mauvais augures à déranger, mais il semble que son rédacteur, saute les levels jusqu'à atteindre le silence, trésor de la sagesse.
Alors juste une image ou deux alors ? Hein ? Par exemple depuis la dernière publication. Si sa langue se fait rare, au moins des échos de son oeil.
Tiens.


Et puis un morceau pour remettre dans la radio des blogueurs parce que y en a qui ramène trois morceaux d'un coup et que si on doit tricher, enfin je veux dire ne pas respecter les putains de règles (que je vous met en post scriptum, je les ai oubliées le mois dernier) autant prendre un pirate.

D'ailleurs je convoque les forces du coté obscur et les silencieuses puisqu'on doit taguer des potos, enfin potos pour l'affeux didier c'est aller un peu loin ? ( papoterie je peux pas, elle a été rapide cette année)

Je vous met le morceaux aux trois milliards de vues sur vousTube. Tiens. Des fois que vous seriez passez à côté. J'aime bien la choré
Je la reproduit en conduisant dès que sa fuite sur radio Caroline.
DES...PAS...SITO....
wouai les accidents c'est pas que la vitesse. Il faut intervenir en interdisant la radio non ? La sécurité est à ce prix.
Et la sécurité ça n'a pas de prix non ?
Surtout avec les deux gros guedins coiffés biscotte qui font des concours de bites missiles sur twitter.

Mouarf.
Bonne fin d'été les gens.




Post Scritum / toum / les règles /Sareum

  • Vous choisissez une chanson (ou une musique) d’un artiste connu (ou pas) qui vous a accompagné (ou vous accompagne, ou vous accompagnera) pendant un été.
  • Vous faites un billet de blog dans lequel vous expliquez pourquoi vous avez choisi cette chanson (la petite histoire qui a fait que c’est une chanson qui a marqué votre été, ou le pourquoi vous avez choisi cet artiste ou cette chanson)

17 juillet, 2017

Madame No Quater

Je viens la, réparer une injustice.
Dans mon bestiaire du bord , j'ai évoqué mes chevaux, mes chiens, même mes poules.
No comment.
Sans oublier Sacha l'Aulnaysien et sa nombreuse famille

Manque peut être  le géant des flandres, qui passe son temps de promenade à faire des run avec buck le chien.
Je ferai peut être bien un poste un jour sur ce cul lourd, tiens.


Non, surtout aujourd'hui,  je m'incline, avec  du retard, devant le sniper du rafiot.
Grande dé-soudeuse de gaspards et autres souris devant l’éternel madame Iwana, pièce maîtresse du bord, mais grande oubliée de ce blog.
En vieillissant, comme moi elle adore les siestes.
Donc j'ai eu pitié de ses vieux os et lui ai mis un coussin dans cette caisse qu'elle s'est appropriée.
Elle dort la, juste d'un œil en surveillant les piafs qui viennent taxer, juste en dessous, dans le poulailler.
Malheur aux jeunes imprudents. elle n'a rien perdu de sa rapidité.
Pourtant elle est si bien nourrie qu'on se demande encore, comment avec tant de rondeurs et un âge canonique, elle se déplace avec tant de vélocité.
Voila. Erreur réparée. une petit note en son honneur à la nettoyeuse sans égale dans tout Nonneville.
Elle va passer son été la, à décimer les hordes de rongeurs qui eux ne sont pas en voie d'extinction dans le périmètre.
Elle ne rentrera dans son coin près de la cheminée que vers octobre,lovée sur mes genoux canieux. Nous évoquerons entre deux caresses ses exploits, comme ces piafs, encore chaud,qu'elle tentent systèmatiquement de ramener dans la cuisine pour toucher sa prime.
Iwa , madame no quater.

27 juin, 2017

Déjà l'été


J'attend un rencart devant la gare Saint Lazare. Dix huit heures quarante, c'est rare que je reste immobile ainsi.
Je suis plutôt du genre agité d'hab dès que je m'échappe du chagrin.
Il doit bien y avoir un mois que ça m'est pas arrivé de rester à rien faire, çacomme.
Du coup,pied de grue en vue sur le carrefour, je fait le tour de mon ternet en regardant les gens qui se bousculent sur le passage clouté pour rejoindre leurs trains de banlieues. 
Il a plu toute la journée, l'air est moite. On se croirait à Danang ou Bombay
Tiens ça fait un mois que j'ai rien écris sur mon blog.
Un vrai cossard, quand je vois les vrais blogueurs qui assurent, pfff
j'ai une excuse. j'ai fait, entre autres, des confitures de framboises pays.
Quémandez pas les pots ont déjà été taxés. je suis donc meilleurs en marmelade qu'en notes de blog.
Mais voila faut que je retrempe dans le game.
les bretons sont des champions pour vous sortir de votre procrastination.
Faut que j’arrête de regarder derrière, c'est l'été et la radio des blogueurs.
Pour commencer tranquillement cet année je vous propose cette jolie voix.
Si c'est pas une musique d'été, je suis un saint africain.


A plus les gens je lâche mon phone, voici l'arrivée de mon contact.
Gardez vous de l'ombre.
je tague personne, je suis un navigateur solitaire