13 octobre, 2017

Point presse.

En fait si, il y a eu un truc bien avec cette grève des blogs 93600,c'est qu'elle m'oblige à écrire au bout de deux jours, pour pousser la note précédente.
Comme le disait en off dernièrement un collègue,lui qui publie régulièrement, je suis un blogueur guère prolixe. Il m'arrive même de répondre aux commentaires que deux semaines après. Comme un troll de son site.
Mais comme le disait un copain, ou une copine, je sais plus. on peut écrire sur n'importe quel sujet. 
je vais donc faire une liste de liens sur les gens de ma blogroll, ceux qui m'amène du monde par ici. Comme au temps du hit-parade du wikio, un truc qui sert à rien. Pour les curieux qui passent voir si je perd pas du poids, ou qu'ayant pété un fusible, je mange végan .
Surtout vérifier que je lis encore des trucs politiques qui tiennent le pavé.
Au final ce que je sais, c'est qu'il ne faut pas se prendre pour la queue d'une poire, et puisque je conseille, quand même garder un œil sur les gazelles
C'est comme les pâtisseries. on a plus le droit, mais c'est drôlement joli.
Me tourner vers l'avenir ? c'est ou ça ? passer du Monarque à l’androïde ? mais les âneries des tronches de premiers de la classe, rillettes sous les bras, comme aurait dit Coluche, ne m'amusent même plus.
ils sont tellement prévisibles et minuscules.
Je reste en ce début d'automne à contempler le réchauffement climatique, avec une grande question. Vais je rentrer mes géraniums cet hiver ? Je fais un peu de vélo et quand le soleil étire mon ombre le long du canal, je m’arrête prendre ma photo de tête de gondole et finalement finis par rêver de la-bas. 
Quant à mon dernier billet , il est anti-daté et voila deux fois que je rallonge la date d'un an.
Pensez vous que les blogs existeront encore ? ou ça va tomber en 404 ?
hein la tribu ?
Pas sûr en tout cas dans mon coin, vu comment ils sont scalpés par les professionnels du liberticide. Les spécialistes de l'inauguration de bacs à sable. 
Mais c'est pas le plus grave non ? tiens dans les news fraiches, je kiffe toujours ce phraseur.






11 octobre, 2017

STOP AU HARCÈLEMENT JUDICIAIRE












STOP AU HARCÈLEMENT JUDICIAIRE

Pour protester contre les nombreuses poursuites judiciaires engagées par notre maire, MonAulnay.com , Aulnaycap, Aulnay Libre, Ecume de mes jours et le blog de Jérome Charré ont décidé de fermer leur blog pendant 2 jours à partir du 11 octobre.

La libre circulation de l’information et des idées est au cœur de la notion même de démocratie et elle est indispensable au bon respect des droits de l’homme.
Le « Préambule » de la « Charte de Munich » adoptée en 1971 par des représentants des fédérations de journalistes de la Communauté européenne, de Suisse et d’Autriche, ainsi que de diverses organisations internationales de journalistes, s’ouvre sur la proclamation suivante : « Le droit à l’information, à la libre expression et à la libre critique, ainsi qu’à la diversité des opinions est une liberté fondamentale de tout être humain.  »

Poursuivre des blogueurs locaux pour avoir transmis un communiqué de presse marque dans notre ville une volonté de museler de débat d’idées dans les réseaux sociaux.

Nous appelons tous les citoyens à défendre le droit à l’information dans notre ville.

Nous laissons les commentaires possibles.

05 octobre, 2017

Aulnay est mon environnement

 En fait du plus loin que je me souvienne, de mes premiers pas rue Anatole france, jusqu'a mes dernières vadrouilles au Sausset, Aulnay est mon environnement.
C'est con a dire non ? pis je l'ai assez ressassé ici.
Alors, voila. Dépité par le grand n'importe quoi de la politique municipale depuis trois ans je me tenais coi dans mon coin à les regarder tout bousiller ces amateurs... de promoteurs.
Mais la mort annoncée des arbres de la place jean-Claude Abrioux à été la cagade de trop.
j'ai donc décidé, effort important pour ma pomme d’asocial, de m'inscrire dans la seule association qui, pour moi, fournit un travail remarquable sur le coin.
Aulnay Environnement.
Comme je suis curieux, en suivant j'ai donc participé à une réunion ou était invité cette nouvelle association du nord 'la révolution est en marche' et son volubile et déterminé représentant, M. Traoré.
Que voulez vous, qu'en j'entends le mot Révolution, je pense forcément aux... Beatles et je veux savoir de quoi il retourne. -smiley-
Ce fut une soirée forte enrichissante en enseignements pour les deux cotés de la ville ;.)
Si vous n'avez pas lu le compte rendu ailleurs, je vous le livre ci-dessous. 
Aulnay, 5 octobre 2017

Mardi 3 octobre 2017, Aulnay Environnement, par son bureau et quelques adhérents, a reçu Hadama Traoré, représentant de « La Révolution est en marche ».

D’aucuns reprochent à Aulnay Environnement de ne s’intéresser qu’au sud de la commune. Ce reproche est infondé, la contribution de l’association au débat sur le PLU devrait avoir assez montré que notre réflexion porte sur l’ensemble du territoire. Nous avons aussi cherché ces derniers temps à mobiliser la population aussi bien sur l’avenir du Centre Nautique que sur celui du Club Canin, qui à notre connaissance n’ont jamais étés situés dans les quartiers sud.
Il reste que notre association est née dans le sud il y a une trentaine d’années et qu’elle ne possède que peu de relais dans le Vieux pays et aucun dans les quartiers nord. Or c’est dans ces quartiers qu’est apparu récemment un nouvel acteur de la vie démocratique, le mouvement « La Révolution est en marche ». Un certain nombre de ses axes d’action correspond à nos préoccupations, entre autres la mobilisation autour de l’avenir du Galion. En effet, dans sa défense du paysage urbain, Aulnay Environnement ne peut dissocier le bâti de ceux qui l’habitent, et lutte pour que l’avis des personnes soit pris en compte chaque fois qu’un aménagement est mis à l’étude, de sorte qu’elles soient véritablement associées à la conception du projet. La disparition du Galion signifie la fin d’un bien commun et d’une mémoire commune aux habitants du quartier, et la mise en péril d’un centre de danse qui est le cœur battant de cet espace, un pôle fédérateur. Le faire éclater en change profondément la fonction et affaiblit son rayonnement. Ce n’est évidemment pas ce que souhaitent les habitants. On doit prendre cela en compte. Il en est de même pour la nouvelle localisation du marché ou l’ouverture programmée d’une voie de circulation coupant le parc Ballanger.

C’est pour mieux connaître ces problèmes que le bureau d’Aulnay Environnement a reçu Hadama Traoré. Avec lui, nous prolongerons cette rencontre jeudi prochain 12 octobre par une déambulation dans la Rose des vents à la rencontre des autres militants associatifs, et nous invitons tous nos adhérents à nous rejoindre. (RV à 10h à l’entrée du Galion).

Cette démarche correspond au souci d’Aulnay Environnement de se rapprocher de tous ceux qui s’engagent dans un mouvement citoyen, où les personnes travaillent à l’intérêt général. Cela passe évidemment par la liberté d’expression. A ce propos l’association s’inquiète de la fragilisation des blogs en raison de la répétition des poursuites judiciaires financées par les finances communales contre les blogs aulnaysiens qui n’ont d’autres ressources que celles de leurs animateurs. Sans ces blogs, la voix d’Aulnay Environnement serait encore moins audible. Tant que le bulletin municipal ne sera pas ouvert à des associations indépendantes, que les Conseils de quartiers resteront des réunions d’information technique, les blogs seront le seul canal du débat démocratique.

Nous aimerions que nos édiles acceptent mieux les aléas de la contestation, et prouvent que ce qui est caché derrière le slogan de campagne « Aulnay respectueuse » n’est pas « Aulnay silencieuse ».