12 août, 2012

Hackers de Fruits

flibuste
En fait maintenant je fait dans le teasing.
Hier j'ai lancé comme une boutade sur twitter: " j'ai acheté mes citrons et explosé de rire ! et demain je vous raconte #oupas "
vous connaissez tous les pirates, vous avez tous lu Long John Silver ou vu Jack Sparrow, ce kerouac des caraïbes. c'est un fait, la flibuste louvoie . vous savez donc qu'il y avait peu de chances que je conclue mon histoire.
Mais c'était sans compter ces hackers du coté obscur, non pas d'internet , ces vassaux obséquieux de la télévision. la j'ai perdu mon envie de rire. mais recentrons le sujet.
Comme tous les vioques je matte les informations sur le journal télévisé. Et ce sur une une chaine financée par ce racket de la redevance {comme je ne regarde que ça, cela faire cher l'information. c'est donc du racket, ne vous en déplaise}
Mais poursuivons. un reportage sur l'augmentation soudaine des fruits et legumes, les cinq qu'on doit se taper par jour. Hausse de dix pour cent en général, vint cinq pour cent pour les abricots , et le prix des mirabelles qui s'envolent avec les mauvaises conditions météo de cet été.
le commentateur allait chialer, je vous l'assure.
Sur aulnay sous j'en ai rarement autant eu que cette année, des mirabelles. j'ai arrosé de cagettes la moitié de mes voisins. mais on a sûrement un micro-climat. non, sans déconner cette désinformation me mine.
Certains intermédiaires jouent au con style dopons les cours du FAO , du coup l'eclat de rire de mon tweet c'est envolé, mais je vais quand même vous raconter.
j'étais donc dans un supermarché, identique a tout les supermarchés de france , de navarre et de l'UE a tenter de peser mon sac plastique et ces trois citrons.
no comment, tout le monde sait que la flibuste carbure au vert. Mais sur ces auto-balances de supermarché -rien que le nom m'amuse- c'est ecris en tout petit.
Impossible de dénicher le picto de mon lime, quand le mousse me tape sans délicatesse dans les cotes. je regarde le petit dessin du jolly roger a droite de la photo .
je pose mon citron et explose de rire devant la balance.
une Nadine.M à ma droite me jette un regard circonspect, l'oeil bovin , mais impeccable avec son brushing tri-color jaune-orange-marron , je lui souris doucement.
je peux prendre ma retraitre, ou la planche, RAB, je kiffe l'ingéniosité de ces jeunes hackers Gamme
L'histoire ne dit pas si l'EAN est reconnu dans les articles en caisse. Ce chiard de mousse, qui finira corsaire, a tenu a conserver sa prise en menaçant de me livrer au bosco. Allez j'ai quand même brouillé le code barre , no scan back, je traduis par pas d'auto-balance à bord.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Allez y causez !
Avec le renouveau des trolls qui se la racontent, je modère systématiquement, normal ,je suis seul maitre à bord.
Donc ceux qui ne savent pas se tenir vont à la planche direct..