11 octobre, 2021

Monologue d'Automne



Dimanche Automne. Et ce n'est pas une légende. Première chaude du matin. 

J'ai un peu de mal avec le début de saison cette année. Moi qui l'aimais tant cette putain de période pour les peintres.


Je regarde le dieu du feu lécher mon bois. Je n'ai pas encore rentré mes stères, et je me demande si j'aurai suffisamment la niaque cette année. 

Peut être devrais je opter pour ce poêle à pellets tant dans l'air du temps. 

Ce serait plus raisonnable . Mais je l'ai jamais été. 

J'aime le bois. Fendre des bûches, même si c'est moins rapide qu'avant, est un vrai plaiz. Et puis j'ai tout le temps que je m'accorde, comme seul patron de mon horloge désormais.

Et les pellets ça fonctionnent pas sans électricité.

Avec tout ce qui nous tombe dessus ces deux dernières années, autant rester prudent.

Je brûle donc ce qu'il reste de l'armoire en merisier dix neuf ième. Ça chauffe bien aussi le 🍒

En parlant de raisonnable, encore hier, j'ai fait mon Kéké en poussant ma dernière au tromé de Pablo icasso.

Elle avait rendez vous chez le toubib , sur Paname, Aulnay sous, c'est mort pour les esculapes angels un saturday.

Désert malheureusement pas que médical.

Et évidemment le RERB était fermé pour cette INDIGNITÉ de #CDGEXPRESS.

Drôle, même si je ne la prend plus guère, je continue de VOMIR sur les politiques et autres responsables qui gèrent ou adoubent le Turfu de cette ligne.

Mes voisins en ont chiés ces derniers jours, pour qu'ils m'en parlent, c'est un signe.

Reprenons.

On était parti un peu juste et comme je sort peu en woiture, privilégiant le spad, j'ai oublié les encombrements.

Mais un peu plus haut que Delacroix, ze lycée à Drancy, on se serait cru à la sortie du protectorat St Joseph rue jacques Duclos à Aulnay. Pour ceussent qui savent pas :

Un ramassis de fainéants qui stagnent dans leur diesels pour porter leurs petits gros qui ne peuvent pas prendre leurs bmx en absence de pistes cyclables SÉCURISÉES.

La morale m'interdit de décrire ce qui c'est passé.

Mais chassez le flibustier, il revient au galop. Ma passagère n'est pas sorti de son silence quand la seize cent a vrombi du haut de ses vingt ans.

La ligne était pointillée. On est arrivé à l'heure au métro.

Mon hérisson ne vient plus manger ses croquettes. Est ce que les hérissons hibernent ?

En tous cas celui là a fait suffisamment de gras.

Tant qu'il évite les chauffards, qui bombardent plus que moi, dans toutes nos rues en sens unique, c'est le plus important. Mais je sais pas si il dort bien avec les demeurés qui tirent des feux d'artifices à trois plombes du mat.

Il y a longtemps que je n'avais pas gribouillé.

Allez je me calme.

Gaffe aux légendes urbaines d'automne comme la fête de l'arbre d'Aulnay Sous.

großer Witz


Le chêne Camus a été arraché par des malfaisants pendant le mois d'Aout.

En loucedé.

Un truc de quatre cents ans. Comment ils vous enfoncent.

Comme si vous aviez jamais entendu le terme 'rechauffement climatique' .

D'ailleurs je pense que l'hiver va être froid. Mais avec l'âge je deviens sûrement frileux.

Quoique mes oignons qui sèchent sur la terre du potager sont raccords avec moi.

@+



,