17 avril, 2017

Comète, Insomnie & Réclame

Je suis en vrille dans le canapé depuis trois plombes du mât. Surement cette saloperie de comète.
Plutôt que de glander sur mastodon ou ello, je me suis dit je vais bloguer un peu. 
ça fait longtemps que je ne me suis pas répandu par ici.
Donc je vais vous raconter ma dernière aventure. Ma virée en Ouibus. Je devais solder mes Congés, Mais hélas, vu que j'ai jamais vu la couleur de cette grande loi égalitaire des trente-cinq heures, j'ai du, après avoir déposé l'équipage au port, faire un allez retour Paname pour tafer un peu.
Quest ce que je me plains des 35 heures moi qui a soixante piges passées à du boulot grâce à la super loi sur les retraites des incompétents, le mot est faible, Sarkozy-Fillon.
Ces deux nuisibles je leur brûle un cierge d'injures et de malédiction à la Jacques de Molay tout les matins que votre dieu fait.
Bref.
J'ai commencé par regarder les trains, mais arrivez à Montparnasse à pas d'heure, c'est un coup à louper le dernier #RERB.   
C'est pas encore desservi  comme le grand paris, ma banlieue perdue d'Aulnay-sous-Bois.
Partir plus tôt ? Vous avez vu les prix ? Ils se tapent pas avec le dos de la cuillère nos amis de la sneuf. Et puis demander deux heures un vendredi ? Un coup à faire sauter une journée de récup d'un taf de week-ends.
Bref le quartier maitre m'ayant vanté ses voyages en ouibus, je me suis dit why not. 
J'y ai vite trouvé trois avantages
- un , déconnons pas, le price
- deux les horaires. Arriver a Paris à 5 plombes me laisse le temps de la douche-kawa avant de filer au chagrin.
- trois le wifi et la prise USB.La, pour les cyberperdus comme bibi c'est le paradis.
Finalement sur l'aller, comme sur le retour j'en ai découvert un quatrième.
- le siège inclinable et confort.
C'est pas juste un plus. J'ai dormi comme un nourrisson. Bon je suis pas sur pour les autres membres du bord, vu que je ronfle comme un sonneur.
Voilà. Je pensai être le seul croulant, ce truc a été monté pour les jeunes. Et bien non, pour le retour deux papas, quadra bien avancés, j'allais dire entamés, étaient du voyage.
Voilà mon feeling sur cette nouveauté.
Maintenant je vais faire le café et une op croissants le boulanger doit être ouvert. 




01 avril, 2017

Weed de Coursailles


Je discutai avec mes voisins, affairés en ces premiers jours de printemps à nettoyer leurs bordures de trottoirs des , déjà , présentent mauvais herbes .En fait la binette est un outil de communication plus efficace que snapchat. je vous le dit
D'ailleurs c'est de la qu'a vriller la conversation, et j'ai appris LA nouvelle du jour 
Figurez vous que après maints volte face et tergiversations , finalement le stade de Coursailles, va être affecté à une nouvelle fonction. 
Mes zinvois m'ont scotchés, ils sont plus au jus que moi.
Perso j'en étais resté, que cette regrettée piscine municipale, fermée depuis trois ans était prochainement prévu à la démolition pour laisser place a un nouveau concept aquatique plus moderne, en DSP, eau sans chlore et tout le toutim.
Mais d’après la rumeur qui hante le no man's land de croix blanche, notre équipe municipale semble soucieuse de se rapprocher de sa jeunesse, d'un coup. 
On se demande ce qui a bien pu déclenché ce girouettisme politique me lâche le sourcil circonspect mon interlocuteur moustachu.
Toujours est-il qu'observant , à juste titre , l'excellent luminosité de ce lieu délaissé ,avec ces grandes baies vitrés de dix metres, son coté tropique avec la chaleur au moindre rayon de soleil, il a été décidé, finalement, de transformé ce bouzin en serre de cannabis indoor.
Ma mâchoire a failli se décrocher.  
Mais d'après le bien au jus, plusieurs avantages à la clef. 
Officialiser la marque Aulnay-sous, et renflouer les finances pour la construction d'une nouvelle piscine, sans faire appel aux éternels contribuables Aulnaysiens. Ce qui ferait taire, par ricochet, la fronde qui ne se calme pas.
Fournir de la beuh de qualité à nos jeunes, les cordonniers étant toujours les plus mal chaussés. c'est bien connu.
Tisser une relation , pour le moins, j'allais dire un lien de confiance avec notre jeunesse. ce qui semble cruellement manquer.
Il me semblait bien que ces élus était opposé a la légalisation, mais comme on dit , ceux qui ne changent pas...
Bref c'est la nouvelle de ce premier samedi d'Avril 2017.
il doit bien y avoir cinquante piges que j'ai pas bédave. je me demande si je vais pas délaisser momentanement mon JM 55° pour consommer local, tiens