23 mai, 2010

Au coin jean-louis

Bonnet d'Ane
Un sénateur de la Moselle, Monsieur jean-louis Masson , un obscur politicard blanchi sous le harnais, m'oblige à gribouillé un dimanche de pentecôte .
Moi qui l'aurai bien passé dans mon hamac.
Ne voila t-il pas que cet ingénieur, aux cravates mortelles fashion Groland , a ingénieusement (tout seul ?) decidé d'INTERDIRE l'anonymat des blogueurs.
Comme si on était anonyme sur internet.
misère.
pauvre France.
Pour les blogueurs il y a cent raisons de bloguer anonymement.
Une pointure explique cela beaucoup mieux que moi ici.
Mais étant moi même avec un pseudo je me vois donc obligé d'apporter mon petit boulet bien chaud à ce buzz qui ronfle sur le net.
Juste souffler aux longues oreilles de ce sage de la république que concernant justement la liberté d'expression, comme hier pour Voltaire, aujourd'hui les blogueurs habitent tous à deux pas d'une frontière.
Ce jovial penseur devrait commencer par faire, pourquoi pas , soyons fou , un blog ou il pourrait nous narrer par le menu la création de son parti politique "Metz pour tous", les hits devraient vite le propulser au top des blogs politiques Wikio.
En attendant je lui ai trouvé un bob pour l'arrivée ,enfin, de ce soleil de Mai.
Il faut tenir un telle intelligence au service de la liberté à l'abri d'un insolation.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Allez y causez !
Avec le renouveau des trolls qui se la racontent, je modère systématiquement, normal ,je suis seul maitre à bord.
Donc ceux qui ne savent pas se tenir vont à la planche direct..