25 août, 2013

virée sous la lune


Il y a trop longtemps que je n'ai pas sacrifié a une petite tof du jour. Mais que serait-elle sans l'histoire de sa capture.
Non ?
La maison ne reculant devant aucun grimoire, ni superstitions, je suis sorti sous ce début de pleine lune.
Une courte virée par les chemins côtiers pour cueillir deux trois variétés d'étouffe trolls. Faire une réserve de belladone et autres douceurs pour les éventuels régurgiteurs de wikipédia cet hiver.
Donc me voila parti ,l'équipée est silencieuse.
Mais le bruit si particulier de la dynamo du Lejeune prévient les rares promeneurs. Un peu intrigués, ils se rangent sur le bas coté bien avant l'arrivée de ce farfadet jaune tremblotant.
Mais voilà le but de ma sortie.
The end of this world.
Une fois le vélo posé, le silence est total. c'est à peine si on entend, loin, la bas, le choc sourd du ressac dans le trou du souffleur.
Souffleur qui ne chante plus d'ailleurs, depuis l'épisode de l'Erika. Même les soirs de grands vents. C'est un vrai manque.
Mais ne nous égarons pas la nuit .
Bien qu'en tong, je m'en hardie dans les hautes herbes pour prendre un peu de champ. L'homme debout ne rentre pas dans la boite. D'un seul coup j'espère que soeur couleuvre est partie chasser plus  loin.
Reconnaissez que je me donne bien du mal pour une malheureuse photo du ciel.
Hop la voilà prise.
Il fait bien trop sombre pour vérifier. Sortir en évitant le fossé vaseux rempli de valeurs actuelles et retrouvé le spad à tâtons.
Voilà de nouveau le rassurant bruit de la dynamo.
Premier réverbère, bizarre cette année il n'y a pas de chauve souris. une petite cote, un range passe à donf, la fenêtre ouverte avec en écho le 'marine's bar' au max lui aussi.  D'un coup hop la ballade est finie.
Voilà,vous savez tout, enfin presque, je ne vous ai pas fait l'inventaire de ma sacoche :.)



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Allez y causez !
Avec le renouveau des trolls qui se la racontent, je modère systématiquement, normal ,je suis seul maitre à bord.
Donc ceux qui ne savent pas se tenir vont à la planche direct..