08 novembre, 2010

Appel de la brise

Numéros
les choses les plus incongrues sont parfois à l'origine d'une Note.
c'est l'avantage d'un blog.
je vous l'ai dit novembre c'est la chute des mots.que des mots , pour l'instant.
puis il y a une telle somme de sujets prenants en ce moment , que bon un peu de futilité me sied.
le zéphir de ce lundi matin sera donc le sifflet de ma cocotte minute.
Donc je pars au chagrin dans la brume malgré un fort vent. Chemin faisant je croise ce petit bout de carton qui claque en haut d’un poteau.
je me suis toujours demandé pourquoi les dispensateurs s'appliquaient ainsi à insérer des pubs sur les poteaux en bois.
bon ça va disparaître y en a de moins en moins, des poteaux en bois , pis aussi des démarcheurs , la pub papier est en chute libre ,le diable d'internet encore.

Mais bon pourquoi si haut , certes je suis petit , mais généralement il sont fichés bigrement hors d'atteinte.
pensent-t-ils qu'on va grimper au mat de cocagne pour une éventuelle ristourne ? on est des tas a être fatigué de la publicité,entre autres, mais pour le moins celle la est insolite.
donc le claquement sec du carton a attiré mon regard
mais oui ! les numéros d'urgence , c'est une bonne idée pour les distraits dans mon genre.
car si tout le monde à un portable ,combien d'entre nous les ont enregistrés ?

Et tiens ,puisque il est question d'appel , de brise, de pub  et que cette semaine est bluesy sur Aulnay je vous sort un petit  ' they call me the breeze' et oui c'est aussi de la pub, pour qui déja  ? avant de disparaitre, enfin, moi aussi comme ce petit carton ,emporté par le vent d'hiver de la tempête qui vient .











Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Allez y causez !
Avec le renouveau des trolls qui se la racontent, je modère systématiquement, normal ,je suis seul maitre à bord.
Donc ceux qui ne savent pas se tenir vont à la planche direct..