11 novembre, 2015

Les dormeurs du val.

Tout les ans je leurs fait une note.
Ou je prend une photo.
Cette année j'ai mis les warnings sur mon gros diesel,  sauté le fossé et vous ai pris ce cliché.
Les dormeurs du val.
Je vais pas en rajouter. L'image suffit à la solennité de ce quatre vingt dix septième onze novembre.
En mémoire de toute cette jeunesse Européenne anéantie.
tiens le refrain me revient

Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu toutes les femmes
C'est bien fini, c'est pour toujours
De cette guerre infâme
C'est à Craonne sur le plateau
Qu'on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
Nous sommes les sacrifiés





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Allez y causez !
Avec le renouveau des trolls qui se la racontent, je modère systématiquement, normal ,je suis seul maitre à bord.
Donc ceux qui ne savent pas se tenir vont à la planche direct..